Accueil
Fondamentaux
Contributions
Organisation
Lettres
Notes de lecture
ecologie solidaire
 
 
Lettres
 
Lettre n° 6 - Septembre 2008

Après la trève estivale, Ecologie solidaire reprend la parution de sa lettre électronique mensuelle.

Retour de Miremont
Plusieurs membres d’Ecosol ont participé cet été aux trois jours de l’écologie radicale organisés par Alterekolo Auvergne du 29 au 31 août à Miremont (63).
Dans un décor magnifique et grâce à une organisation exemplaire (hébergement, repas, vaisselle autogérée...) nous avons débattu dans trois ateliers (valeurs et projet, stratégie, méthodologie), dégagé des convergences et adopté une déclaration commune intégrant l’ensemble des participants en incluant les sept composantes présentes.
Lire la suite...


Déclaration de Miremont
Face aux urgences sociale, écologique, démocratique, plusieurs initiatives au sein de la gauche que l’on appelle anti-libérale tentent d’opérer des regroupements, afin de créer une force capable de peser dans le paysage politique, de remobiliser nos concitoyen-nes. Beaucoup de militant-es de l’écologie politique, adhérent-es ou non d’un parti partagent des valeurs communes : respect du vivant, idéal de justice sociale, partage des richesses, critiques de la croissance économique, condamnation d’un capitalisme destructeur et corrompu, refus du totalitarisme financier, défense des services publics, des valeurs républicaines...).
Lire la suite...


FSE à Malmö : cependant positif
Il est certes difficile de faire à chaud le bilan d’une manifestation de 12 à 15000 personnes réunies dans plusieurs centaines d’ateliers et de séminaires, sans compter les autres formes plus informelles de débats. Et ceci malgré les graves problèmes d’organisation, notamment de traductions.
Lire la suite...


La Gauche en chantier
Plus d’un an après la victoire de Nicolas Sarkozy et face à une offensive libérale sans précédent, la gauche n’arrive toujours pas à constituer une alternative crédible. Tant sur le plan du contenu que de la stratégie elle s’enlise dans un interminable processus de ravalement interne qui l’éloigne toujours plus des préoccupations de la grande masse des citoyens.
Lire la suite...


Le meilleur des mondes
La science économique, selon la célèbre définition de Lionel Robbins (1932), est « la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usage alternatif ». Souvent présentée depuis le XIXe siècle comme la discipline permettant de faire des choix rationnels dans un univers de biens rares, l’économie dominante promeut un ensemble de principes au centre desquels nous trouvons : l’équilibre, la rationalité, la mesure...
Lire la suite...


La nécessaire décroissance
Face aux enjeux liés à la raréfaction des matières premières et au réchauffement climatique, la réponse ne peut se tenir qu’en :
- diminuant notre consommation de matières premières,
- remplaçant ces matières par des matières renouvelables, mais en diminuant notre consommation d’objets car ces matières renouvelables seront aussi limitées !
- réduisant nos émanations de gaz à effet de serre (CO2, mais aussi méthane, oxydes de soufre, également responsables de problèmes de santé) de façon drastique.
Lire la suite...


Note de lecture
Globalisation, le pire est à venir
Sous ce titre , P. Artus et M.P.Virard, dressent un constat accablant de la globalisation en cours. Présentée pendant longtemps comme un vecteur de progrès, la mondialisation entraîne, depuis la fin des années 80, l’humanité dans une course suicidaire : délocalisations, crises financières à répétition, gaspillage insensé des ressources, montée de la précarité, enrichissements indécents...
Lire la suite...
Documents joints
  •  

    Réalisé avec Spip